Le nouvel entraineur de l’équipe de football de Marseille s’appelle donc Michel. Contrairement à un autre (le français Henri, en équipe nationale), il faut l’appeler Mitchell (comme Eddy) puisque, lui, est…espagnol (Hé, dis, Michel); il y a fort à parier que les media s’en tiendront désormais à ce nom-prénom (ou l’inverse), sans prendre le risque de citer sa carte de visite complète: José Miguel Gonzalez Martin del Campo. Une étymologie tous azimuths…