Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Zeffirelli

Le monde du cinéma, après l’avoir souvent décrié comme un réalisateur précieux et sans génie, va devoir faire son mea culpa post-mortem (« ce sont toujours les meilleurs qui partent »); il est vrai que les dictionnaires du 7ème Art le créditent d’un ou deux succès ‘populaires’, dont un ‘Roméo et Juliette’ qui lui vaudra quelques nominations aux Oscar, et un ‘Callas Forever’ dans lequel Fanny Ardant incarne magistralement la diva. L’esthète florentin s’en est allé dans un souffle…y compris étymologiquement.

Loiseau

Coup dans l’aile pour l’euro-députée LREM? Alors qu’elle briguait la présidence de son groupe politique (multinational) à Bruxelles, l’ex-tête de liste ‘macroniste’ s’en est pris à quasiment tous (-tes) ses concurrent(e)s, ce qui ne semble pas arranger les affaires (ni l’image) de ses collègues français. Seul nom de la campagne politique suffisamment transparent pour se passer de commentaires, il recèle pourtant un sens parfois inattendu…

Péchier

« L’anesthésiste de Besançon » restera peut-être dans les archives des médias comme l’avait été « l’empoisonneuse de Loudun » (Marie Besnard), elle-même objet d’un procès retentissant faisant intervenir rumeurs, condamnation et acquittement. Y-aura-t-il un « bon docteur Péchier (1)», à l’image de « la bonne dame de Loudun » (comme quoi, les réflexes des journalistes…)?

Thiem 3

Comment? Vous avez raté Dominic l’Autrichien? Je veux parler de l’article sur l’étymologie de son nom, à lui consacré lors de la finale de Roland-Garros…2018. Strictement rien n’a changé depuis, ni le lieu, ni l’heure, ni les joueur, ni…le résultat! Il suffit de taper son nom. Et pour ‘Rafa’ (Nadal), tapez…Noël dans le champ de recherche en haut à droite de cette page. Bonne lecture!

Angot

C’est l’histoire de la fille rebelle d’une ‘poissarde’, comme on disait du temps de Molière pour désigner les…poissonnières; « La Fille de Mme Angot » sert à la fois de scénario à un opéra-comique (désuet) du compositeur français Charles Lecoq (1872) et d’état-civil à la chroniqueuse de l’émission de télévision « On n’est pas couché » sur France 2. Encensée pour son style littéraire ou critiquée pour ses ‘sorties’ médiatiques, la très clivante et future ex-duettiste de Charles Consigny (l’un et l’autre quittent l’émission) a largement les moyens de se battre, surtout étymologiquement.