Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Morandi (pont)

«…le tronçon devenu tête-de-turc des Gênois…», jeu de mots très probablement involontaire d’un commentateur radio au sujet du désormais funestement célèbre ‘pont autoroutier de Gênes’, de son petit nom Morandi, d’après son concepteur au patronyme, lui aussi, définitivement ‘infâme’ (étymologiquement, de mauvaise réputation et pas plus, mais c’est déjà pas mal). Il signore Riccardo n’a d’ailleurs pas le monopole du lieu, puisqu’en réalité, les habitants appell(ai)ent ce pont «viadotto Polcevera»…

Smith

Quelques turbulences à l’atterrissage pour le président d’Air France prochainement en poste (à cette date), le très franco (de prénom)-canadien (de nom) Benjamin Smith. Patronyme déjà célèbre pour différentes raisons par le passé, dont deux exacts homonymes avec un marchand anglais du 18è siècle et un homme politique britannique mort en 1964, le mot d’origine est tellement…commun que ce fut également l’état-civil de quelques américains dont un botaniste, un explorateur du pôle nord, un (autre) politicien canadien, un sénateur du Massachusetts ou un…serial-killer des années 90…

Madonna

Elle est sexagénaire, ce qui n’a rien à voir avec le sexe évidemment (encore que…) mais on s’y attendait si peu! L’italo-américaine restera toujours comme la chanteuse provocante de la musique des années 80, et suivantes si affinité. Egalement actrice, réalisatrice, femme d’affaires, Madonna-Louise, les deux prénoms de sa propre mère canadienne, est surtout une icône; simple ‘image’ quand il s’agit d’un nom commun, le mot peut aussi prendre un sens divin (et pas que dans la religion orthodoxe), ce qui tombe plutôt bien quand on s’appelle Madonna!

Alonso

37 ans, bel âge pour prendre sa retraite (au moins une retraite, celle des circuits de Formule 1), telle est la dernière déclaration du pilote automobile espagnol. Bonne occasion pour donner un petit coup de volant sur l’état-civil d’un homme qui…n’a pas de nom, puisque Alonso est en fait le second prénom de Fernando Diaz (1)! Mais, comme un certain nombre d’autres célébrités (2), c’est le moins utilisé des termes de baptême qui a été retenu pour éviter la confusion avec d’éventuels -et, en l’occurrence, nombreux- homonymes.

Mekhissi

Champagne -forcément- pour le natif de Reims, quintuple médaillé d’or dans sa discipline (le 3000m. steeple) à l’occasion des derniers Championnats d’Europe d’athlétisme de Berlin. Je ne sais pas si l’athlète français, d’origine algérienne, goûte le-dit breuvage, mais autant ne pas fêter sa victoire comme en 2014 à Zurich, où un malencontreux mouvement de joie lui avait fait ôter son maillot avant la ligne d’arrivée dans un geste qui lui avait valu une disqualification immédiate. Et ce, malgré un patronyme on ne peut plus protecteur…