Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Michou

Son surnom est devenu l’exemple-type d’un ‘hypocoristique’, un mot toujours légèrement déformé (en général abrégé) pour signifier une appellation affectueuse: Loulou pour Louis, Ginou pour Ginette, Zouzou pour Elizabeth ou Zizou pour…Zinedine, etc. Sans compter les chouchou, poutou, doudou et autre nounou, tous destinés à faire croire aux enfants que les adultes ne peuvent pas leur parler correctement. Mais Michou, c’est autre chose…

Goscinny

Logique pour un Gaulois d’avoir désormais sa statue au coeur de Paris, surtout quand on a créé le personnage quasiment le plus emblématique du pays, un petit guerrier moustachu irascible et invincible dont les aventures feront le tour du monde. Avec son compère Uderzo, c’est en effet le père d’Astérix, le farouche défenseur de toutes les racines nationales sauf…celles du nom de son inventeur.

Davos

« Davos » par-ci, « Davos » par-là…mais Davos par où? La question a été posée à un certain nombre de passants dans la rue (aux Etats-Unis). Réponses: «aux USA » (ben voyons), « en Amérique du Sud » (la terminaison ‘latino’?), en Grèce (il y a un ‘os’!), ou…au Groenland (il y a de la neige sur les photos). Mais vous, qui ne prenez pas l’Helvétie pour une lanterne, connaissez-vous l’origine du petit (village) suisse?

Taquet

Une émission de télévision, qui pointe les lacunes de l’Aide sociale à l’Enfance, pousse les médias à solliciter le discret Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé (et provoque de nombreuses questions de lecteurs). L’ex-député des Hauts-de-Seine, auquel on attribue la paternité du nom ‘En Marche’, va devoir être aux…taquets, comme vous venez de le penser et qu’on a dû lui dire mille fois. Totalement à tort d’ailleurs…

Bocuse

(actualisation d’une chronique de janvier 2018)

Hommage au ‘cuisinier du siècle’ ou au ‘pape de la cuisine’ comme l’a désigné un célèbre guide gastronomique français, Paul Bocuse, dont la souche est on ne peut plus lyonnaise: savez-vous que sa famille est installée depuis le…17è siècle à Collonges-au-Mont-d’Or, son village natal, à une quinzaine de kilomètres au nord de Lyon, où l’on est cuisinier de père en fils semble-t-il depuis cette époque! Néanmoins, il va falloir faire nous aussi un peu de cuisine étymologique pour (re)trouver l’origine de son nom, laquelle est parfois contestée car il y a beaucoup d’homonymes dans cette casserole linguistique.