Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

St Sylvestre

StSylvestre

On sait en général que tous les saints ont un patronage: Sainte Barbe, les pompiers. Saint Hubert, les chasseurs. Saint Christophe, les automobilistes. Sainte Cécile, les musiciens, ou Sainte Rita, les causes perdues…Mais qui est donc ce St Sylvestre, dont on répète mille fois le nom en fin d’année sans trop se soucier de son rôle, autre que celui de baptiser un menu de réveillon.

En fait, le Sylvestre le plus connu est un « ffhhat », principalement occupé à courir après un canari facétieux et néanmoins poli, puisqu’il n’appelle son prédateur que par son patronyme: Grosminet.
Alors, St Sylvestre, patron des chats? Pas du tout! Patron -ou plutôt serait-il plus juste de dire « protecteur » des bois et des forêts.

En effet, Sylvestre a un rapport étymologique avec « celui qui vit ou qui grandit dans la forêt », du latin « silva », qui veut dire forêt.
Exemple: la culture des forêts est la…sylviculture; la production qui vient d’une forêt est dite…sylvicole; le pin qui vit dans une forêt ou qui pousse en forêt, c’est le pin…sylvestre, etc, etc. Tout comme le prénom qui signifie « la fille de la forêt », Sylvie!

Cela étant, Sylvestre, le saint, était bien un homme, c’était même un pape du 4è siècle, et il a la chance de squatter le dernier jour de notre calendrier, alors qu’il vivait à une époque où la fin d’année n’était pas toujours le 31 décembre, mais ceci est une autre histoire. Notre Sylvestre était donc un saint homme, « bien fourré gros et gras » eût dit Mr de la Fontaine (« les Animaux Malades de la Peste »), qui se fit remarquer par ses vertus apostoliques en propageant le christianisme que l’empereur Constantin le Grand venait d’embrasser.

Pour terminer, une petite curiosité étymologique, qui s’appuie sur une règle de linguistique dont on a déjà parlé ici, la vocalisation, à savoir la transformation d’une « consonne » en voyelle. (voir le détail dans le sujet Gautier Marie-Hélène). En l’occurrence, si l’on reprend le mot latin « silva », ou « silvae » au pluriel, parfois « silvas » dans sa déclinaison, on va retrouver le même mot, au Moyen-Age, sous la forme « salves », puis « sauves », rien à voir avec une idée de (se) sauver, même si on se retrouve avec une homonymie. Eh bien, ce « salves/sauves », va donner son nom à une région – puis à une commune – de l’Entre Deux Mers en Gironde, à savoir La Sauve-Majeure, qui désigne donc l’endroit où il y avait autrefois une Grande Forêt (et non pas un lieu où l’on se sauvait). Par contre, ce que je ne peux pas vous expliquer, en tous cas logiquement, c’est pourquoi notre ami St Sylvestre, ci-devant pape de la chrétienté, a été bombardé St Patron des…Cabaretiers. On suppose qu’il y a un rapport avec les libations de fin d’année ?!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de St Sylvestre

  1. J’aime Ce Nom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>