Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Auch

Auch

Pour arriver à Auch, il faut faire le tour de l’Aquitaine, au moins d’un point de vue historique, car cette ville doit beaucoup à la présence des Romains dans la région, lesquels, comme d’habitude ou presque, vont débaptiser les villages qu’ils vont investir, et qui portent en général des noms dérivés de racines celtes, pour les nommer à leur façon. L’un des rares villes à échapper à cette influence sera…Bordeaux, qui gardera le nom de son chef gaulois, Burdigal, mais ceci est une autre histoire, dont nous reparlerons probablement.

Trois cents ans avant que Jules n’envoie ses troupes jusqu’aux Pyrénées, Auch s’appelle « Elimberris », certains se disputent pour dire « Climberris », vu la clarté des écrits de l’époque, on hésite entre le C et le E. En celte, cela se traduit par quelque chose du style « la ville célèbre ». Disons la ville « connue », pour être plus proche de la réalité, probablement pour des histoire de marchés réputés dans la région. Pour l’instant, on est loin de « Auch »!

A cette époque, l’Aquitaine allait, grosso-modo, du bassin d’Arcachon à Saint-Gaudens, et de Bayonne à Bazas, sauf Bordeaux et Agen (!), une zone habitée par « neuf peuples » différents, dont je vous épargne le nom latin, et qui avaient pour « capitales » Bazas, Eauze, Aire-sur-Adour, Tarbes, Oloron, entre autres, et…Auch! L’idée des « neufs peuples » vient des romains, qui avaient délimité la future Aquitaine en les regroupant sous le nom de « Novempopulanie » – comme un certain maire de Montpellier voulut un jour ressusciter la « Septimanie », une région de Sept-Provinces regroupées autour de l’actuel Languedoc-Roussillon.

Or, il se trouve que le peuple qui occupe cette région s’appelle les « Auscii » (ce qui donnera leur nom aux habitants d’Auch, les Auscitains. Ce sont probablement à l’origine des groupes de bergers montagnards espagnols qui sont descendus en plaine pour s’y installer, bref, c’est le peuple des « Ausques », ce qui va nous donner, une fois gasconnisé, le (curieux, disent beaucoup) terme de « Auch », petit mot d’une syllabe, pas plus long qu’une autre ville de la même province: Dax. Une autre histoire également!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>