Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Chabrol (Claude)

Chabrol

Voilà un homme qui était destiné à nous faire devenir chèvres, car telle est l’étymologie de son nom. En effet, Claude Chabrol, bien que né – et mort d’ailleurs – à Paris, porte un patronyme d’origine auvergnate, que l’on devine sans peine comme faisant partie de la grande famille des « chabroliers », que l’on appelle aussi « cabroliers », sous sa forme en langue d’Oc, à savoir le gardien de chèvres. En fait, c’est un tout petit peu plus précis que cela. Les Chabrol, c’est souvent en fait le surnom de gens qui venaient d’un des nombreux hameaux de la région du Massif Central, où l’on rencontre souvent des « Puys Chabrol », à savoir des montagnes (les puys, comme le Puy-de-Dôme, le Puy-de-Sancy, etc…) Chabrol en Auvergne donc, ou Chabret en Haute-Loire, tout cela a bel et bien un rapport avec le mot latin qui a donné le terme « chèvre », et tout ce qui tourne autour.Et ce qui tourne autour des chèvres, c’est le chabret justement, nom local du…chevreau, ou parfois même surnom du…jeune berger qui gambade autour des chèvres. Quant au chabrol, avec cette terminaison en « -ol » très ceven…ole, on va le retrouver sous la forme francisée de chevr…euil, et, effectivement, le chabrol est bien le nom « générique » du chevreuil! Le mot va évoluer de la façon suivante: chabrol > chavrol > chevrol > chevreuil, cqfd! De plus, dans la même famille linguistique que la chèvre, le chabret ou le chabrol, on va trouver également un terme qui désigne l’endroit où l’on parque les chèvres. Pour ce faire, on utilise la racine originelle « chabre » et l’on ajoute le suffixe qui indique l’endroit ou la maison où l’on se trouve, un suffixe qui est « -rie » ( Là ou l’on scie, c’est la scie-rie; là où l’on tanne, la tanne-rie; là se trouve le métayer, la métai-rie; là on parque les porcs, la porche-rie) l’endroit où l’on parque les « chabres » est donc la chabrerie, un mot surtout utilisé en Corrèze.

Du coup, on va former le mot pour désigner le métier de celui qui garde les chèvres, ou qui les élève. Pour cela, on va mettre un autre suffixe, le suffixe des noms de métiers, qui est… « -ier » (comme un pâtissier, un plombier, un épicier, etc…). Ce qui nous donne donc le…Chabrier (ou chevrier selon les régions). Et connaissez-vous des chevriers célèbres? Sans doute, puisque c’est le nom d’un musicien français – même s’il s’est rendu célèbre avec une rhapsodie qui s’appelle « Espana », un certain Emmanuel Chabrier, qui disait lui-même de son oeuvre: « Je rythme ma musique au son de mes sabots d’Auvergnat », ce qui prouve bien l’origine des ces « Chabrier ou Chabrol », voire Chabrolier, etc… Et vous savez quoi? Puisque Chabrol est une orthographe de langue d’oïl (du nord de la Loire), sa version en langue d’oc est évidemment Cabrol (comme Laurent, météorologue des media), ou encore, version lot-et-garonnaise qui représente le surnom de celui qui avait une barbiche comme une chèvre, un certain…Cabrel, comme Francis, que l’on a connu à ses débuts avec un petit…bouc, si ma mémoire est bonne!
En tous cas, je ne sais pas si Claude Chabrol aimait chasser le chevreuil, mais ce qui est sûr – et çà ne s’invente pas – c’est qu’un de ses premiers films, en 1968, s’appelait… »les Biches »!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

2 commentaires au sujet de Chabrol (Claude)

  1. J’ai découvert votre émission; est-ce que Chabalier a la même origine? merci de votre réponse

  2. Non, Chabalier n’a pas la même origine. On s’accorde généralement à penser que ce patronyme est une variante du mot « chevalier » (cheval/chabal), que l’on trouve surtout dans le Gard et en Lozère. En allant encore plus loin dans l’analyse des racines, on peut aussi l’interpréter comme un nom d’origine auvergnate, pour l’expression « cap-d’allier » (sous-entendu, celui qui vient de, ou qui habite…), le cap étant à prendre au sens de tête, de bout, d’extrémité, et allier au sens de la rivière éponyme évidemment. Dans ce contexte, le Chabalier serait le surnom d’un homme venu de (l’autre) bout de l’Allier?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>