Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Mitterrand (François)

Mitterrand-2

Personne ne sait s’il eût été satisfait d’un tel mémorial, mais le fait est que pas un media n’a laissé passer ce 30è anniversaire de l’avènement au pouvoir de…Mitterrand (avec deux « r »), homme politique français prénommé François (ce qui tombe plutôt bien, en tous cas étymologiquement), mais aussi Adrien et Marie.

D’accord, François est une variante de français, tout le monde sait çà. Oui mais, Mitterrand, voilà qui est plus énigmatique! Disons d’abord que le foyer d’origine du mot, puis du surnom, puis du nom, se trouve dans le Centre du pays, région Bourges-Nevers (ce qui, là encore, n’est pas un hasard, vu que le François fut sénateur de la Nièvre, sans compter ses liens avec Chateau-Chinon, tout cela reste dans la même région.

C’est son grand-père, puis son père, qui vont quitter la Nièvre pour le Limousin, puis la Charente, où naitra le mitterrand en 1916…Je me permets cette vulgari…sation pour justement évoquer la racine des mitterands: En effet, il s’agit d’un nom commun qui vient du verbe d’ancien-français « mitier », issu lui-même du latin mitigare, qui va donner évidemment mitiger en français, ce qui signifie mélanger (voir le mitigeur de votre douche), mais en fait, à l’origine, mesurer. (Si l’on y réfléchit bien, le mitigeur du robinet, c’est bien fait pour mesurer l’équilibre entre le chaud et le froid!). Bref, faire l’action de mitier, cela signifiait peser avec mesure, ou après mesure. Le « mitterand » (forme de participe passé ou de gérondif) qualifie donc « celui qui fait l’action de mitier », qui établit la mesure (de sacs de graines, par exemple). Voilà donc un nom qui peut qualifier aussi bien une sorte de courtier en grains que quelqu’un qui pèse le pour et le contre (à 53% des votes, souvenez-vous).

Autre curiosité de ce verbe « mitier »: il possèdait un homonyme, un peu plus court, qui est…miter, mais d’après une racine néerlandaise cette fois, qui est « mitt », et qui évoquait l’action de couper en tout-petits morceaux, exactement comme l’animal qui fait des confettis avec vos pulls en laine, la…mite! Même racine (et même raisonnement) pour la mitaille, cette poudre de ferraille broyée menu qui servait à servir les canons (également appelée « mitraille », avec un « r » restitué)

Certains vont encore plus loin, et font de Mitterrand une inflexion (un appauvrissement, une simplification) de Mittrerand, lequel existait bel et bien il y a deux siècles encore. Le mittrerand, c’est clair, c’est celui qui porte la mitre, cette fois très caractéristique des…boulangers, la preuve c’est qu’on les a appelés les mitrons!. Mais ce n’est pas François Mitterrand qu’on peut soupçonner d’avoir roulé qui que ce soit dans la farine, non?


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Mitterrand (François)

  1. Mythe errant est donc un cousin
    ( étymologique )
    de Maurice Maeterlynck !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>