Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Double disparition en cette fin de semaine: l’une concerne Clément Méric, jeune militant tué par des extrémistes, et qui a suscité une large émotion politique et citoyenne; l’autre est celle l’ex-maire de Lille et ex-Premier Ministre Pierre Mauroy. Les deux hommes semblent par ailleurs avoir des patronymes de consonance proche; en fait, ce n’est pas le cas, mais les deux noms ont une histoire étymologique aussi exemplaire et parfois surprenante l’une que l’autre.

Difficile semaine étymologique: les prétendants à un article auraient pu être Tsonga (Jo Wilfrid, tennisman), terme de dialecte lingala originaire du Congo (1), ou Meilhon (Tony, meurtrier reconnaissant envers ses juges), nom dit «de localité» situé dans la banlieue de Pau (64), également sous la forme Meilhan dans le Gers, et probablement hérité d’un préfet romain appelé Emilien (Aemilianus, en v.o > puis Milianus, après chute des voyelles initiales> puis Millian et Meillon en français, ou Milhan et Meilhon en gascon…Bref, rien qui aille très loin dans l’analyse, ou du moins dans le commentaire. Plus évocateur -hélas- est donc le nom du gaz mortel sus-nommé, très probablement utilisé par M.El Assad contre son peuple en Syrie.

Finalement, on a beau faire (et dire, et écrire): rien n’empêchera jamais les gens de jouer avec les mots, et particulièrement les patronymes. C’est bien sûr assez souvent l’origine de nos ‘noms propres’, mais on frise parfois les moqueries de cour d’école que certains d’entre nous ont connues en raison d’une consonance particulièrement évocatrice, parfois à juste titre mais le plus souvent sans aucun fondement. Tout ça pour dire que la presse du moment n’a pas pu s’empêcher -à quelques exceptions près- d’afficher des titres d’articles tels «Le juge Estoup proche de l’entourloupe», la rime étant tellement facile et, en l’occurrence, quasiment logique. Le problème, c’est qu’encore une fois, la fiction de l’ironie supposée rejoint -et même dépasse- la réalité!