Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Barcelone

Barcelone

Le toponyme actuellement (août 2017) le plus diffusé dans le monde est sans aucun doute celui de la ville espagnole (pardon, catalane) qui vient de subir un attentat en plein centre d’une cité largement marquée par un afflux touristique. Mais, comme disait l’autre (1), ‘répétition ne vaut pas information’, or, d’un point de vue linguistique, on ne connait de Barcelone qu’une abréviation footballistique en ‘Barça’; mais est-ce une indication suffisante?

En fait, difficile de savoir car, comme souvent pour des noms de pays ou de villes, l’étymologie de la station méditerranéenne est controversée. De légendes (nécessaires et si possible flatteuses) en petits arrangements (pas moins nécessaires) avec la ou les langues, on arrive à trouver à Barcelone quelques origines tout à fait diverses…

La plus mythologique raconte l’histoire de la colonisation romaine, dont plusieurs bateaux (neuf exactement, c’est important) auraient accosté près de la future ville dans une tempête au cours de laquelle huit bâtiments de la flotte en auraient réchappé, le neuvième, soit ‘barca nona, la neuvième barque’ en latin, ayant été retrouvé en détresse par Hercule himself et rapporté sur terre quelque part entre les embouchures des fleuves Besos et Llobregat. ‘Barcanona’, puis Barcanone et enfin Barcelone, voilà la prétendue évolution du mot, sans doute aussi mytho que logique…

Le problème est que l’on a n’a pas beaucoup plus de certitudes avec une autre explication, plus historique celle-là, qui attribue la fondation de la ville au général carthaginois Hannibal Barca dit plus simplement Hannibal, précurseur du ‘Plus Grand Cirque du Monde’ puisqu’il fera sauter les Alpes à ses éléphants au 3ème siècle avant JC. C’est grâce à lui qu’on aurait donc baptisé ‘Barcino’ la future capitale de la Tarraconnaise, inscription que l’on retrouve bien à partir du Moyen-Age et qu’on aurait fait évoluer en ‘Barcelo’ puis Barcelone, on force le texte comme on peut…

…ou on ne force rien du tout, en se laissant aller sans complexe en analysant le mot, comme on l’entend souvent actuellement, comme un slogan touristique soit ‘bar’-'cel’-'ona’, ce qui est censé résumer à la lettre près les avantages de la ville soit, en catalan: ‘le(s) bar(s), ‘le ciel’ et ‘la (les) vague(s)’! Autant dire que Paris était la ville des paris, que Rennes était le siège de la femme du roi, ou que Lyon était la cité des fauves…

D’autant que la situation ne s’éclaircit pas pour autant avec le passage (et la conquête) de hordes allemandes (pardon, germaniques) déjà enthousiasmées par le sable blond et le soleil ibères: du 5ème au 8ème siècle, les Wisigoths vont développer un dialogue Nord-Sud précoce et unilatéral en baptisant (et en exploitant) cette région bénie des dieux en…Gothland, soit en v.o ‘la Terre des Dieux’, ou éventuellement ‘le Pays des Goths’ (ce qui revient à peu près au même). Il n’aurait fallu que quelques décennies pour passer de ‘Gothlandia’ à Gotholandia, puis Cotholonia, Catholonia et enfin Catalunya: la Catalogne, la Terre promise des touristes du Nord?

En réalité, toutes ces tentatives d’explications se noient dans un non-dit plus ou moins évident qui est la présence arabe dans la future Espagne, le territoire étant depuis toujours propriété des différents califats qui ont pacifié et administré le pays parfois jusqu’au début du 9ème siècle…Pour autant, on ne trouve pas plus de citations convaincantes -sur Barcelone- dans les documents officiels, sauf l’existence, certifiée cette fois, de plusieurs noms communs arabes dans le vocabulaire catalan; mais plutôt moins que dans le français moderne (abricot, banane, café, orange, hasard, sorbet ou safari) parmi des centaines d’autres!

Peu importe finalement le fond de la légende ou la définition linguistique; l’urgence du moment est surtout de faire front…de mer, y compris étymologiquement puisque cela se dit ‘rembla’, même en catalan.

(1) quand on ne se souvient plus du philosophe…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>