Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Batho (Delphine), Lebranchu (Marylise)

Batho

En ces temps de joutes verbales infantiles dans les travées de l’Assemblée Nationale, pas besoin de mettre davantage en lumière les saillies pitoyables des partisans ou adversaires du désormais ‘mariage pour tous’, intéressons-nous donc à deux membres du gouvernement dont il n’a pas encore été question ici: la bretonne Marylise Lebranchu, ci-devant ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction Publique; et l’alsacienne (étymologiquement) Delphine Batho, en charge de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. Première constatation: l’une et l’autre ont un portefeuille à triple épaisseur, et leur patronyme respectif n’a pas manqué, sans doute, de provoquer quelques commentaires ou jeux de mots dans leur jeunesse (et peut-être même encore parmi ces messieurs députés, mais évidemment loin des micros…)

Commençons par celle qui tombe ‘le plus mal’, Delphine Batho, laquelle n’a rien à voir avec la marine, de près ou de loin. Car, si un navire vient directement du mot latin ‘navis’, qui veut dire embarcation, le bateau dérive, lui, d’une racine…anglaise, d’origine ‘obscure’ comme disent les dictionnaires quand ils n’ont pas d’autre explication. Dont acte. Il faut donc amarrer ce ‘batho’ originel à une autre racine, très probablement germanique, puisqu’on trouve la souche du patronyme dans toute la région Est de la France, parfois sous la forme Bathol. Beaucoup plus au Sud, on trouvera des Badoux (ou Badou) avec une version méridionale propre aux influences provençales, mais le sens est le même.

Les deux termes dont est issu Batho (bat-ho) viennent donc du germain ‘baduo’ + ‘wulf’. De la première partie, qui signifie le combat, on gardera le son ‘bad’ ou ‘bat’; la seconde, qui veut dire le loup, va se simplifier en ‘(w)houlf’ puis ‘houl’, et enfin ‘hou’ ou ‘ho’, d’où la combinaison finale. L’étymologie du nom évoquerait donc un guerrier ‘qui a combattu un loup’. Vous ne suivez peut-être pas tous les débats de la-dite Assemblée (et vous avez ô combien raison), mais il se trouve que, ces jours-ci, la ministre vient de présenter, dans le cadre de ses fonctions, un projet de loi concernant…’Le renforcement des zones de protection contre le loup’. Et Delphine n’en savait rien!

Moins fréquemment, on peut également rattacher certains Batho alsaciens ou lorrains, à une adaptation allemande du mot latin ‘beatus’ (puis batus, puis bat), qui signifie heureux (béat, quoi!). L’adjectif romain permettra même de créer un Saint Batt (vénéré au Tyrol et en Suisse), entraînant dans son sillage des familles dont on surnommera l’ancêtre ‘l’homme (qui se place sous la protection de) Batt, ce qui donnera des Battman, évidemment tout à fait étrangers à la chauve-souris de Gotham City.

Changement de branche ministérielle pour Marylise, dont le nom est tout simplement une ‘agglutination’, c’est à dire un rapprochement entre un article (Le) et un participe (branchu) qui a qualifié un infortuné personnage. En effet, si le terme a pu (rarement!) qualifier un propriétaire de forêts (avec le sens propre), il s’agissait le plus souvent de comprendre ici le sens figuré, à savoir un homme non pas ‘bien branché’ mais ‘bien branchu’. Et ces branches, qu’on imaginait forcément sur la tête, étaient l’équivalent poli des ‘cornes’. Les Lebranchu se retrouvent donc aux côtés des Lecornu pour souffrir la moquerie réservée aux maris trompés. On a beau chercher ailleurs, le sens est attesté dès le 13è siècle; l’histoire ne donne pas beaucoup d’explications sur la nuance entre les deux (la fréquence ou le nombre de trahisons conjugales?), mais il est certain que le mot a eu un succès immédiat entre Côtes d’Armor et Calvados.

Il est donc temps de rappeler l’une des règles immuables de l’étymologie: le nom que vous portez est hérité d’une personne distante de vous d’au moins 50 à 70 générations. Quelle que soit la signification du mot, vous ne sauriez donc bénéficier d’une quelconque lointaine influence à ce sujet. Et c’est aussi valable pour les Leroy ou les Lebeau!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>