Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Kohler (Alexis)

Kohler

Aucune incertitude en ce qui concerne le patronyme du nouveau Premier Ministre, Edouard Philippe: vous avez tous vu ou lu dans un éphéméride que ce ‘prénom’ est, logiquement, un ancien surnom, celui de l’homme ‘qui aime les chevaux’. Phile, du verbe grec aimer, comme le philatéliste, celui qui est amateur (phile) d’un affranchissement de taxe (atéliste); ou comme hydrophile, caractéristique du coton qui aime (absorbe) le liquide (hydro, l’eau)…Par contre, le Secrétaire Général de l’Elysée (« l’inconnu » qui donne la liste des nommés au gouvernement) n’est pas homme à monter sur ses (grands) chevaux, comme se le sont demandé quelques commentateurs qui croyaient avoir entendu -ou avoir affaire à un homophone de- ‘colère’…

Rien à voir évidemment avec l’ancienne ‘ire’, cette colère issue du…choléra, la maladie qu’on attribuait à la bile (kholé, en grec). Le meilleur moyen de lever l’équivoque est sans doute de restituer à ce nom son accentuation précise de Köhler (‘kauleur’), pour un patronyme de nos jours principalement alsacien (donc de souche germanique) clairement emprunté à l’allemand ‘kohle’, le charbon (même son, ou quasiment, pour l’anglo’ ex-saxon: coal)…Avec un suffixe final en ‘-er’ qui marque une fonction, une activité ou un métier (l’équivalent de notre -eur de conducteur, ou -ier de serrurier), voilà tout simplement une histoire d’ancêtre dont le rôle dans la cité était non pas de creuser des galeries (ce seront plutôt les Gruber ou Grubmann) mais de négocier le charbon et accessoirement de le livrer.

Mais peut-être l’aïeul travaillait-il en fait dans les champs, car un homonyme vient disputer l’origine de ce charbonnier pour en faire un…producteur de choux (kohl, comme l’ex-chancelier allemand Helmut), bien qu’on le distingue en général du Köhler en gardant de préférence la version courte de Köhl ou Köehl. Nota bene: pour ceux qui auraient, en plus, des idées de maquillage, le kohl (à paupières) vient, lui, de l’arabe ‘kohol’ qui désigne l’antimoine, ce métalloïde (toxique et cancérigène) dont les femmes se servent depuis des siècles pour noircir leurs yeux, une racine qui sera également à l’origine du mot qui qualifie une pulvérisation de liquide distillé, l’…al kohol (je ne vous l’écris pas en français)!

En attendant la fin du quinquennat et les nombreuses interventions d’Alexis sur le perron du Château, rappelons que le Köhler le plus célèbre est pour l’instant un certain Charles-Amédée, industriel suisse du 19ème siècle, et connu pour être l’inventeur du chocolat…aux noisettes.

Je ne peux pas vous dire si notre homme saura préserver les siennes ou s’il aura jamais l’ivresse du pouvoir, mais franchement, en ce qui concerne les Köhler, on ne peut pas trouver mieux pour quelqu’un qui devra sans doute aller régulièrement…au charbon. Au moins étymologiquement!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>