Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

lama

Lama

C’est le ‘buzz’ qui défraie la chronique (régionale) après avoir effrayé certains usagers du tramway bordelais: au petit matin, cinq jeunes gens ivres ont dérobé un lama dans l’enclos du Cirque Franco-Italien en tournée actuellement dans la métropole aquitaine, et l’ont fait monter dans une rame matutinale. Le directeur du cirque a de l’humour : le lama s’appelle…Serge (ça ne s’invente pas); il porte donc le (sur)nom du chanteur…bordelais, de son état-civil Serge Chauvier (étymologiquement, le chauve, ce qui ne saurait être le cas du moindre lama). Au fait, pseudonyme d’artiste ou nom d’animal, que signifie exactement lama?

Vous vous en doutez sans doute, ‘lama’ n’a aucun rapport avec une lame, mais selon qu’on s’appelle Lama avec une majuscule ou lama avec une minuscule, le nom propre n’a pas la même origine que le nom commun. Commençons par la bestiole à poil long des Andes, découverte par les espagnols en ‘mission’ à la fin du 16è siècle. La légende raconte que, quelque part dans les montagnes du Pérou, un conquistador aurait demandé à un indien au sujet de l’animal: «como se…llama?» (comment il s’appelle?). La solution n’est évidemment pas dans la question mais dans la réponse en langue locale, le quechua: manque de chance, ça se dit aussi ‘llama’ en indien, même si ça n’a rien à voir avec le verbe espagnol. Comme aurait dit le guide du capitaine Haddock en virée dans la Cordillère: «lama pas avoir le sens de l’humour. Quand lui pas content, lui cracher» (réputation d’ailleurs caricaturale à cause de Tintin, un lama ne crache pas plus que son cousin chameau sur les hommes mais sur ses rivaux).

Il existe un autre lama, lui aussi installé dans des montagnes mais bien moins poilu -sauf autour du bonnet- et il ne crache jamais sur ses frères: il habite au Tibet, et là encore, on doit à un dialecte local le terme qui désigne un prêtre de la religion locale; simple homonyme et coïncidence, puisqu’il n’y a aucun point commun linguistique entre les deux (on se demande bien comment ce serait possible). Aucun lien avec les trois, même, puisque…

Le patronyme Lama(s) existe bel et bien également en tant que nom propre (et, pour tout simplifier, on trouve aussi des variantes Llama ou Llamas!). Dans ce cas, la souche initiale est très majoritairement issue de la péninsule ibérique, d’où l’exportation du mot en Amérique du Sud mais aussi aux Etats-Unis dans la communauté hispanophone (plusieurs Lamas -Fernando, Lorenzo- ont fait partie des gloires d’Hollywood). Les Lama, eux, sont souvent de provenance italienne, et pour cause: c’est le latin ‘lama’ qui a donné naissance à tous ces noms propres, enfin, pas si propres que cela puisque le mot désigne une fondrière ou un bourbier, en tous cas un site marécageux car non viabilisé (ce qui énervait toujours beaucoup les Romains, très à cheval -si je puis dire- sur la qualité des voies de communication).

Progressivement, le terme va s’appliquer de façon générale à des espaces de plus en plus grands, comme des pâturages ou des terrains inondables…Da ns l’histoire, il y en a un qui ne s’est pas laissé submerger, c’est notre chanteur, qui en a profité pour saluer l’initiative des potaches via un réseau social. Le directeur du cirque, lui, a un peu moins apprécié. Quant à nos saoûlards de ménagerie, ils ont bien fait de rester assez clairs pour ne pas détacher un lion à la place du beau Serge!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>