Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Nürburgring

…les organisateurs du Championnat du Monde vont devoir -intelligemment- annuler les manifestations américaines pour se concentrer sur les circuits européens, dont le célèbre et néanmoins imprononçable ou presque (pour un Français) Grand Prix du Nürburgring. Plusieurs lecteurs m’ont dit avoir cherché l’origine de ce ‘nurbur-gring’, sans succès…

Le mot ‘parle’ pourtant tout seul, mais il faut le découper correctement, non pas en deux mais en trois parties (nur-burg-ring) et c’est encore plus facile avec quelques informations historiques: au début du 20ème siècle, alors que l’automobile -surtout de course- est encore le domaine de quelques allumés prêts à risquer leur vie pour dépasser la barre mythique des cent kilomètres/heure, les principaux pays du monde se dotent de circuits destinés (surtout) à tester les nouveaux moteurs.

Parmi les derniers en Europe (1927), l’Allemagne installe le sien près du château de (ou du) Nürburg, en Rhénanie-Palatinat, tout près des frontières belgo-franco-luxembourgeoise. Il existe en effet, au coeur du massif de l’Eifel, une cité nommée Nürburg qui décrit fidèlement son évolution d’avant-village: il s’agit d’un nür-burg donc, un ‘bourg’ en français qui s’est créé autour de (ou parfois dans) l’enceinte d’un château, à tout le moins une fortification.

Et comme il n’y avait pas grand-chose auparavant dans le coin, ou peut-être une première ébauche de remparts, c’est donc une ‘nouvelle’ construction, ce qui explique ce ‘nür’, dont le tréma (umlaut, en v.o) représente la contraction de l’orthographe ‘neuer’….En France, la même démarche a conduit à nommer des sites Neufchâtel ou Chateau-Neuf en langue d’oÏl, voire Castelnau (château nouveau) en langue d’oc.

Ne reste donc plus qu’à y construire un ‘ring’, un…anneau sans doute rond à l’origine quand il s’agit d’une bague ou d’un cycle littéraire ou musical (*), mais comme on n’est pas dans un Vélodrome, autant dessiner quelques virages et autres chicanes pour amuser les pilotes. Ce ‘ring’ n’est alors clairement pas un ‘gring’, ce qui rend tout de suite plus difficile la compréhension des choses.

Tel est donc l’explication habituelle de ce nom. Seulement voilà…les premières mentions du site, probablement même avant la construction d’un ‘château’ puis d’un village, remontent au début du douzième siècle, une époque où l’on parlait de ‘Noureberg’, adaptation germanique (what else?) d’un ‘Mons Nore’ typiquement latin!

L’endroit aurait en effet servi de promontoire de surveillance ou de transmission aux armées romaines, guidées depuis la ‘colline nore’ puis ‘noure’. Or cette syllabe peut très bien être également à l’origine d’un ancien terme ‘nuer’ puis ‘neuer’ signifiant…ancien.

Selon les linguistes, le ‘burg’ serait en fait, logiquement, la traduction du ‘mons’ latin en ‘berg’ (la colline/montagne). Les bolides tourneraient donc sur un anneau (près d’) une vieille montagne, d’où le premier enregistrement en Noureberg (avec un ‘e’). Cela étant, si ça vous pose des problèmes d’embrayage à l’articulation, vous pouvez toujours aller plutôt courir en Italie à Imola, ou à Spa, ville belge malgré son nom associé de Francorchamps soit ‘les prairies territoires des Francs’, mais il est vrai qu’ils étaient encore loin d’être Français! Sauf étymologiquement…

(*) C’est le nom générique qu’on donne -entre autres- à la Tétralogie (étymologiquement, les quatre oeuvres) de Richard Wagner.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.