Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Bond (James)

Bond

Son nom est Bond. James Bond. Vous connaissez évidemment la phrase rituelle, car, à part avoir passé les cinquante dernières années sur la planète Mars (et encore), vous faites forcément partie des plus de 80 millions de spectateurs -uniquement français- qui ont suivi l’un des épisodes de la saga 007. Cinquante ans, un demi-siècle: Happy Birthday, Mr Bond! Tout le monde, ou presque, sait pourquoi l’espion de sa Majesté porte ce numéro de code, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que signifie vraiment son nom? Réfléchissez une seconde avant de continuer…Pas si facile, non?

Pas question d’interpréter le mot à la française, puisque, même bondissant d’une girl à l’autre, James n’est pas un cabri et ne doit pas son nom aux nombreux sauts dans lesquels il se jette à chaque film. Encore moins de rapport avec la ‘bonde’ dans notre langue, laquelle désignait à l’origine une retenue sur un cours d’eau, avant de devenir le bouche-trou de votre évier ou de votre lavabo. Tirons donc la chasse sur toutes ces interprétations et consacrons nous à sa vraie nationalité, le…yougoslave!

Le personnage aurait en effet été inspiré à Ian Fleming par un agent double serbe du nom de Dusko Popov. Seulement voilà, Yakov Popov (l’équivalent de James), çà fait davantage pseudo pour clown de cirque que fantasme préféré de Miss Moneypenny. D’ailleurs, ce n’est que la silhouette du bonhomme qui a inspiré l’auteur britannique (et non pas irlandais, comme on croit souvent). On doit en réalité le nom de ‘Bond’ au fait que Fleming s’intéressait…à l’ornithologie, la science des oiseaux.

A ce titre, il suivait attentivement les ouvrages et publications d’un savant américain, un certain James Bond, lequel venait de publier, en 1936, une sorte de «Nomenclature des espèces vivant aux Caraïbes» (çà ne s’invente pas!). Trouvant que le nom sonnait bien, il contacte le chercheur à plumes, lequel l’invite dans sa propriété de Philadelphie, douillettement baptisée…’Golden Eye’ (çà ne s’invente pas non plus).

Si l’on donne à Fleming des ancêtres irlandais, vous trouverez également beaucoup de gens pour jurer que Bond est écossais. C’est exact, mais l’image vient probablement de la (réelle) provenance de l’acteur Sean Connery, premier titulaire du smoking qui ne froisse jamais, même après trois sauts en parachute. James lui, est le fils de Sir Andrew Bond of Glencoe, noble porteur de jupe à carreaux verts et rouges et lui-même descendant d’un Norman le Bond (quasi-contemporain de Guillaume le Conquérant!), dont la devise familiale était «Orbis non sufficit», expression latine qu’on peut traduire en français par «Le Monde ne suffit pas», qui est précisément le titre du quinzième opus de la série, interprété par Pierce Brosnan et Sophie Marceau!

Voilà qui nous donne donc de l’espion de sa Majesté une généalogie très respectable, malheureusement à l’opposé d’une étymologie beaucoup moins enviable, puisque ‘bond’, dans le vocabulaire médiéval anglais, cela signifie un paysan, un manant’, pour ne pas dire un vaga…bond. Pire encore: le surnom en question semble remonter encore un peu plus loin dans le temps, à une époque où le nom commun ‘bond’ désignait une entrave ou des liens, et plus précisément les fers aux pieds des prisonniers. Galère!

Voilà donc la plus lointaine étymologie de James Bond, dont il faut conserver la sonorité anglaise, moëlleuse et claquante à la fois, et infiniment glamour sans doute. Parce que, si vous traduisez par son équivalent exact en français, cela donne Jacques le Manant. Ou, si vous préférez le patois périgourdin des siècles passés, cela donne…Jacquou le Croquant. Sans compter que le nom du créateur de 007, Ian Fleming, vient des Pays-Bas, puisque ses  ancêtres à lui, fuyant les persécutions lors de la Réforme protestante, passèrent en Angleterre, où les nouveaux arrivants sont forcément devenus les…flamands, c’est à dire Fleming! Décidément, un néerlandais émigré en Angleterre qui écrit l’histoire d’un yougoslave né en Ecosse. C’est bien vrai, le monde en suffit pas.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>