Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Chalençon (Christophe)

Chalençon

Selon certains médias, la capitale française a échappé à une insurrection, peut-être même à un coup d’état si l’on en croit les messages postés sur les réseaux sociaux par cet artisan du Vaucluse devenu une personnalité médiatique dès le début du mouvement des Gilets Jaunes (qui le menacera de mort par la suite). Interpellé, gardé à vue pour avoir menacé «d’assiéger Paris avec l’aide d’armées citoyennes (venues) de différentes provinces », puis relâché…pas de quoi apparemment lui jeter la pierre, sauf étymologiquement!

Le barbu en colère, qui partage son patronyme avec le très chevelu ‘empereur’ Pierre-Jean, de l’émission ‘Affaire conclue’ sur France 2, porte un nom répandu dans le quart sud-est de la France (Vaucluse donc, Drôme, Ardèche) mais qui montre encore l’influence auvergnate proche. Le moindre moteur de recherche vous orientera d’ailleurs rapidement vers la Haute-Loire en vous indiquant un ou deux villages Chalencon (sans cédille) et autres lieux-dits St-André ou Pal de Chalencon. Ce qui ferait de cet état-civil un toponyme indiquant la provenance de la souche familiale.

C’est que, d’un point de vue linguistique, le mot se compose d’un ‘chal-ancon’ dont la première partie chuintée (chal-) ne doit rien à la langue d’oïl (du nord de la Loire) mais à la phonétique proprement locale. En clair, la syllabe en question est en réalité un ancien ‘kal-/kar-’, sonorité gauloise d’origine celte qui évoque une ou plutôt de la pierre, ce qui peut aller du simple caillou à la montagne en passant par un rocher (1).

La pierre qui nous intéresse devait être suffisamment grosse pour former une sorte de promontoire, un ‘-anco’ que l’on qualifie parfois de colline ou de surplomb, en tous cas tout ce qui a pu permettre à des Romains par exemple d’y construire un ‘oppidum’, définition d’un camp fortifié.

Pour eux, le ‘chalencon’ ne désignait certainement pas des remparts ou des murs en dur puisqu’ils construisaient leurs enceintes avec du bois, mais peut-être le site tout simplement, comme un éperon rocheux où s’était implantée une garnison puis un village. C’est d’ailleurs probablement l’origine de la commune de St…Pal-de-Chalencon (43500) dans le Vivarais, qu’un ‘pal’ (une pointe rocheuse) rapproche plus logiquement de Pau (2) que de St-Paul…

Pour finir, il faut dire qu’on ne sait pas trop comment ‘kal/chal-ancon’ a pu hériter du son ’s’, probablement très opportun pour éviter des coïncidences sonores peu flatteuses en tous cas chez les humains. Pour les villes de France, c’est un peu pareil: il vaut mieux ne pas mettre de cédille à Mâcon, et encore moins enlever celle de Besançon!

(1) Pour plus de précisions, voir l’article sur Marie-Sophie Lacarrau ou sur…Roland-Garros (tapez Garros dans le champ de recherche)

(2) Pour voir plus rapidement l’article sur la capitale béarnaise (2010!), cliquez sur ‘Références’ en haut de la page d’accueil puis sur ‘Toutes les chroniques’ et sélectionnez la lettre P…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>