Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Framboisier

Framboisier

Il a ramené sa fraise pendant des années en participant au fameux ‘Club Dorothée’ de la télévision française: ‘Framboisier’ est réapparu (dans les médias) à l’occasion de sa…disparition. Le patronyme n’a pas de prénom, puisqu’il s’agit ici d’un surnom qui s’est quasiment imposé pour des raisons de facilité (de prononciation) par rapport à son vrai nom, et probablement aussi sous forme d’un clin d’oeil poétique. Mais franchement, Framboisier, quel drôle d’idée…

C’est qu’il s’appelait en fait Claude Chamboisier, ce qui n’est pas tout à fait pareil; comme dans les cours d’école de votre enfance, le son du mot et la malice de son entourage ont fait le reste. Signalons tout de suite que, si la framboise se répand depuis quelques années en tant que prénom *, en revanche il n’existe pas de patronyme officiel Framboisier, pour lequel on aurait sans doute de la peine à trouver une raison étymologique convaincante. Les Chamboisier sont une variante de Chamboissier, mot d’origine normande dérivé du latin ‘cambocis’, qui évoque une courbe. La question est de savoir quelle échelle a cette courbe; généralement, on en fait un toponyme (un nom de lieu), la forme en question est donc suffisamment large pour être interprétée comme une courbe dans la terre, autrement dit le coude d’une rivière. C’est ce sens qui a donné naissance à un certain nombre de lieux, puis de noms de communes, comme Cambes (Gironde) ou le refuge basque d’Edmond Rostand, Cambo (les Bains).

Comme vous l’avez remarqué, ces derniers termes, situés dans le sud du pays, ont conservé le ‘c-’ sec du latin, puis de l’occitan. Mais au nord de la Loire, tout comme Chamboisier, d’autres noms vont apparaître avec la forme ‘ch-’, tels les Chambon (nombreux lieux-dits, rivières, etc) et son diminutif Chambonneau (ou Chambonnaud), les Chambonnet et Chambonnier, sans parler du plus célèbre d’entre tous: le site où l’on a trouvé un ‘gué sur la courbe de la rivière’, soit ‘camboritum’ en latin, qui va donner…Chambord, en français.

Pris sous un angle et une dimension plus modestes, la courbe peut également faire allusion à un outil recourbé, le ‘chambois’, terme spécifique que l’on trouve plus au sud, dans la région lyonnaise, pour désigner une pièce de charrue pour laquelle je n’ai pas besoin de vous faire un dessin (on trouve aussi l’ancienne forme ‘chambossi’, probablement héritée de l’époque gauloise). Dans ce cas, le chambois(s)ier pourrait avoir été le surnom de celui qui utilisait la machine en question, le charron…On est loin d’une histoire d’arbuste de la famille des rosacées qui produit des baies parfumées! D’ailleurs, le premier nom du ‘vrai’ framboisier était en réalité le très guttural ‘bramboisier’, d’après un mot d’origine germanique qui désignait un roncier; puis le son s’est modifié avec la proximité sonore -et gustative?- du fraisier, ce qui nous a donné ce framboisier hybride. Au moins étymologiquement.

(*) voir aussi Clémentine, Cerise, Prune, Mirabelle, Myrtille (rien que des prénoms féminins!?)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>