Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Poutou (Philippe)

Poutou

Vous n’en avez peut-être pas entendu parler; il est vrai que certaines personnalités n’ont pas un accès facile aux médias, ce qui les cantonne parfois dans un (relatif) anonymat. Sans compter une actualité que d’autres se chargent parfois de rendre pesante en occupant tous les plateaux de télévision ou les studios de radio, bref, voici une occasion inespérée de (re)mettre sous les yeux de quelques lecteurs le nom du dernier (au sens de récent, bien sûr) candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle Philippe Poutou, lequel, comme vous ne l’ignorez pas, est le représentant du NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste.

Déjà, lors d’une précédente course électorale en 2011, le principal obstacle pour Philou était d’être le successeur d’un certain facteur retiré des bicyclettes, Olivier Besancenot. Etymologiquement, on se demande d’ailleurs s’il n’y avait pas eu une malédiction phonétique dans cette campagne, tous les challengers qui ont jeté l’éponge plus ou moins rapidement portant des patronymes dont le ‘o’ final les a vaincus par avance: Besancenot, Hulot, Borloo, Domino (Strauss-Kahn)…

En guise d’encouragement pour le scrutin 2017, faisons une bise à M. Poutou, nom particulièrement implanté en Limousin et dans le Sud-Ouest, où il semble être un toponyme, le nom d’un lieu caractérisé par un…poutou. Non, à ce stade, et dans ce contexte, il n’est pas (encore) question de ce mot familier qui évoque une bise sur la joue; la racine réelle (béarnaise?) semble d’ailleurs peu précise, sauf à considérer que le mot a probablement subi une déformation d’écriture (c’est arrivé pour d’autres patronymes) d’après le mot «pontou»…Dès lors, l’étymologie devient plus claire avec un suffixe diminutif en ‘-ou’, comme chouchou, loulou, canaillou,etc. Mais ici, pas de dimension affectueuse puisqu’il qu’il s’agirait d’un lieu repérable par un ‘pontou’, un petit-pont («de bois, qui ne tenait plus guère que par un grand mystère et deux piquets tout droits»). En tous cas, l’hypothèse est crédible, spécialement en Gascogne.

D’autres y voient plutôt une déformation, plus significative de la Bourgogne ou de l’Est de la France, qui serait une variante de ‘poteau’. Pouteau, poutou, voilà qui nous amène non pas à un simple mât planté sur le bord d’une route, mais à un poteau très particulier dans l’Histoire, celui d’une…’poutence’, autrement dit un gibet, un pilori. Le «poutou», dans ces régions, a représenté le surnom d’une personne habitant ‘Place du pilori’ par exemple (comme on dirait à Niort), ou dont la fonction était d’amener les condamnés au poutou! Beau surnom pour quelqu’un qui oeuvre dans un parti ‘révolutionnaire’. Le terme se retrouve aussi dans l’Ouest avec Pouty, puis, sous une forme plus occitane le long de la Garonne, Poutis. A ce compte-là, autant aller jusqu’à convoquer Poutine…

Je sais, vous allez penser que j’exagère, et qu’on ne fait pas un parallèle ainsi entre un patronyme russe et un diminutif gascon. Eh bien vous vous trompez, car des Poutine, il y en a en France, et bien occitans! En effet, dans cette zone linguistique, il existe le mot «pota», qui désigne très précisément la lèvre supérieure, d’où la formation d’un(e) poutine pour surnommer, souvent par ironie, une personne qui met les lèvres en avant. Dans un premier temps, il s’agissait de décrire la moue d’un adulte qui boude ou qui fait une grimace; puis par la suite, celle d’un enfant qui ‘fait un poutou’ sur la joue de quelqu’un. Je sais, on ne fait pas les révolutions anticapitalistes avec des baisers, mais voilà qui est quand même plus chaleureux pour passer le…pont du premier tour. Au moins étymologiquement!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>