Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Stromae

Stromae

En attendant la déferlante musicale de fin d’année, sous la forme d’un pyjama vert habité par un M.Pokora dans le rôle de Robin dit ‘des bois’*, le chanteur le plus en vue du moment est sans aucun doute le belge Stromae, de son état-civil Paul Van Haver, ce qui nous fait deux patronymes intéressants à observer. D’autant qu’il est de descendance…rwandaise, comme deux autres personnalités du show-business issues de ce minuscule pays de la région des Grands Lacs africains: le chanteur Corneille et l’actrice-chanteuse-ex-miss Sonia Rolland; excusez du peu!

Commençons donc par ce pseudonyme ‘nordique’, c’est en tout cas ce que m’a confié avoir eu comme impression un fidèle abonné de ce site. Peut-être a-t-il eu une réminiscence inconsciente d’un ‘maelström’ qui aurait tout balayé sur son passage, renforcé par cette terminaison ‘-ae’, de sonorité quasi-flamande (alors que la plupart du temps, on arrive à prononcer ‘Stromaï’). En fait, vous savez sans doute qu’il s’agit de la forme en verlan (à l’en-vers) de ‘maestro’, ce qui ne saurait être mis en doute au vu des résultats de vente de ses disques. Maestro? De la musique et/ou de la communication, le terme est très ‘récent’ (début du 19è siècle), et signifie évidemment ‘maitre’, si possible en Italie, le pays de la Grande Musique (disent les Italiens), celui qui inventa les ‘diva’, ‘soprano’, ‘opera’ et autre ‘concerto’! Alors forcément…

Avant d’être la star d’une discipline désormais lyrique, le maitre pouvait être ‘de maison’, ‘d’équitation’ ou ‘d’école’, mais toujours celui qui a des choses à dire aux autres, pour les enseigner ou les diriger, spécialement dans les choses de l’art puis de l’artisanat (verriers ou pâtissiers, même combat). D’où l’utilisation de ce terme en musique, généralement accordé à un instrumentiste brillant (piano, violoncelle) ou, presque toujours, à un chef qui dirige son orchestre de façon…magistrale (même racine). L’autre unique domaine où le ‘maitre’ est inévitable est le droit (essayez d’oublier le titre, quand vous téléphonez à votre avocat…), tout comme le docteur est indispensable au médecin (alors qu’il y a des docteurs en littérature ou en sociologie tout aussi légitimes; on devrait donc systématiquement préciser ‘docteur en médecine’, mais ça leur fait tellement plaisir!)

Un mot pour terminer, au sujet de cet état-civil du coup franchement ‘transparent’, les deux mots de Van Haver se comprenant de la façon suivante: tout comme les Von germaniques ou des De français**, les Van néerlandais (je veux parler du registre linguistique, ceci n’est pas une provocation destinée au Front de Libération de la Flandre francophone) désignent la provenance de la personne***, en l’occurrence…l’avoine (sous-entendu: un champ planté avec de). Si la chose vous paraît étrange, voire absurde, souvenez-vous d’un (autre) chanteur, français celui-là, dont l’ancêtre, sans doute un saisonnier des moissons, avait pour profession de battre cette céréale, et que l’on surnomma ‘bat-l’avoine’, ce qui devint le patronyme de Daniel!

* A suivre…
** Ce n’est pas toujours -beaucoup s’en faut- une particule dite de ‘noblesse’, mais un simple article de provenance!
*** Les Van Houten viennent ‘Du-Bois’ (même si certains ont fait du chocolat en poudre), et ceux qui habitent du côté de la digue sont les Van Damme…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>