Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Raggi (Virginia)

Raggi

Coup de théâtre dans l’histoire politique de la capitale italienne: c’est la candidate du parti populiste  »5 étoiles » (*) qui a été élue maire(sse?) de Rome; devant le PD (parti démocrate) Roberto Giachetti…Sans aucun doute, ces deux-là n’ont pas beaucoup de points communs, mis à part le traditionnel déferlement de moyens de communication, un terrain sur lequel la pétulante Virginie a peut-être marqué des points, grâce à un effet de publicité…linguistique!

Sur toutes les affiches et autres supports, la candidate a en effet intégré son patronyme avec un visuel de couleur dans le nom commun ‘corRAGGIo’, faisant ainsi clairement -et aussi subconsciemment- passer le message du ‘courage’ qu’il faut (aux électeurs?) pour voter en sa faveur, tout autant sans doute que l’audace, voire le toupet qu’elle-même a dû montrer pour briguer le poste de premier élu de la Ville.

Voilà qui va forcément donner un certain rayonnement à la politique locale, puisque c’est la racine de son nom, un rayon (raggi) qui peut aussi bien être de soleil pour ses partisans, que laser pour détruire ses opposants, en tous cas rayon-X pour analyser les comptes municipaux (très) déficitaires…Déjà, le bruit court que cette femme est la ‘raggia’, barbarisme en forme de jeu de mots sonore sur ‘rabbia’ (la rage), probablement colporté par quelques mécontents qui ont la bave aux lèvres.

A défaut, les uns ou les autres pourront toujours demander à St Jacques de sortir de sa coquille, histoire de redonner le moral à son rival malheureux, le signor Roberto Giachetti, dont le nom est précisément le pluriel d’une forme diminutive de Giacc(h)o, c’est à dire…Jacques, tout comme les Giachetto ou Giacchino; le candidat démocrate était d’ailleurs soutenu par son chef de file, le très européen Mattéo Renzi, autre patronyme créé cette fois après la chute de la première syllabe de…Lorenzo (Laurent), dont le pluriel, souvent appliqué aux enfants de l’ancêtre, va donner Lorenzi puis Renzi.

J’ai beau chercher, je ne trouve pas de nom de nos hommes (et femmes) politiques français(es) qui puisse se prêter à un tel effet de communication (le patronyme entièrement et sans changements à l’intérieur d’un mot). C’est peut-être heureux, même étymologiquement…

(*) parti dirigé par le Jiminy Criquet de la politique, l’ex-humoriste Beppe Grillo, dont vous trouverez l’histoire en archives (fév. 2013)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>