Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Salzbourg

Salzbourg

Aujourd’hui, football! Même si quasiment toutes les fois où l’on cite cette ville autrichienne sont en rapport avec Mozart (sa ville natale) tout comme Bayreuth est le territoire de Wagner (bien que né à Leipzig), il s’agit de parler de l’équipe qui est venue défier -sans succès- les enragés du Stade Vélodrome marseillais, dans le cadre du match-aller de la Ligue Europa. L’occasion pour nous de décrypter la composition (facile) d’un nom de lieu dont on trouve beaucoup de cousins à travers l’Europe, et d’y ajouter notre grain. Forcément de sel…

Ne faisons pas durer le suspense: Salzbourg (en v.f) ou Salzburg (en v.o) se compose de deux éléments linguistiques calés sur leur syllabe: ‘salz’ + ‘burg’, autrement dit le sel et…la ville ou le village (le bourg, en français), bien que le terme soit abusif, historiquement et linguistiquement parlant; en effet, tout comme les noms de lieux fabriqués sur ‘ville’ dans notre langue (Villeneuve, Neuville, et toutes les variantes possibles) n’ont à l’origine pas de rapport avec une cité déjà formée mais avec une ‘villa’ latine autrement dit un domaine, le plus souvent agricole et non pas urbain (!), ce ‘burg’ ou bourg qualifie à la base (de la muraille) une fortification, disons plus tard un château-fort(ifié).

Ce qui ferait de Salzburg, au pied de la lettre et assez bêtement, un ‘château de sel’, à peine concevable sauf dans quelque conte pour enfant…Il s’agit donc bien d’un endroit d’abord connu pour ses mines de sel, ce qui est -était- bien le cas de la ville autrichienne, mais aussi d’autres exemples français comme Salies-de-Béarn en Pyrénées-Atlantiques, ou Salies-du-Salat (avec un nom comme ça, aucun doute) en Haute-Garonne. Est venue ensuite la création d’un hameau pour héberger les travailleurs de la mine, puis une consolidation de son architecture et enfin le développement d’une agglomération.

Voilà donc qui fait clairement de Hamburg (Hambourg) la ville bâtie ou plutôt gagnée sur le ‘hamm’, d’après une racine de vieil-allemand désignant le terrain environnant soit un marécage…Plus enviable est le sort d’une cité ‘libre’ c’est-à-dire exempte dès le 12ème siècle de droits ou taxes royales, autant dire le (déjà!) paradis fiscal de l’helvétique ‘Fribourg’ (frei-libre + burg). Sans oublier la cité française bâtie sur l’un des rares axes est-ouest qui permettait (à l’époque) de franchir le Rhin, la ‘ville de la route’, soit Strasse-burg, devenue Strasbourg en orthographe parisienne. Vous trouverez encore des Brande(n)bourg et bien d’autres exemples qu’il vous suffira de rajouter en commentaire(s), histoire de marquer un point supplémentaire au score du jour. Et la prochaine fois, en fonction des résultats du match-retour, on racontera ‘Marseille’ à nos lecteurs autrichiens.

En attendant -football encore, mais féminin cette fois- l’équipe de Lyon a battu, ce même week-end, celle de Manchester City en Ligue des Champions. Et alors, quel rapport? C’est que la finale pourrait bien l’opposer à celle de…Wolfsburg (wolfs = le loup) en Basse-Saxe, en espérant ne pas se faire dévorer par les joueuses allemandes, peut-être ouvrières dans l’une des premières implantations d’usine de Volkswagen (volks+wagen, la voiture du peuple comme vous savez) au point que la commune sera fréquemment rebaptisée en…Golfburg (la ville de la Golf), alors que les deux n’ont évidemment rien à voir.

Bizarre, cette idée de ‘cité du loup ‘? Pas du tout, voyez en français: Louveciennes (Yvelines), adaptation en français d’une expression latine signifiant ‘la colline du -ou des- loup(s)’; tout comme ‘les endroits où il y a -beaucoup- de(s) loups’ avec un suffixe en ‘-ère’ pour marquer le pluriel, soit Loubière (Aveyron), Loubières (Ariège), La Louvière (Aude) et Louvières (Calvados), parmi des dizaines d’autres dont le très parisien Louvre, par allusion aux animaux qui tenaient tanière au pied des (premiers) remparts du château, puis plus tard aux prostituées (les ‘louves’) qui hantaient les jardins des Tuileries. Une anecdote qui finalement ne manque pas (elle aussi) de…sel!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>