Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Tchétchène et Tchétchénie

Tchétchénie

Si les événements -et les journalistes- continuent à couler dans le même sens, le mot va finir par ‘coller’ définitivement à ‘la piste…’, aussi sûrement que l’actualité est forcément ‘brûlante’ et l’émotion ‘palpable’, y compris dans les rues deux jours après l’attentat qui a défrayé la récente chronique («faut amortir les directs, coco!». Autant donc se renseigner un tout petit peu sur la racine du ‘mal’ (terroriste, dixit Donald); et la piste en question nous conduit tout droit dans les montagnes…

Le tchétchène apparait pour la première fois au 8ème siècle, en tous cas le mot, pas le bonhomme qui lui est probablement là depuis des (dizaines de) millénaires, déjà coincé entre Russie et Géorgie (1) futures. Les tribus ‘caucasiennes’, du nom de la chaine de montagnes éponyme, seraient même parmi les premiers représentants de l’Humanité, comme l’ont prétendu quelques historiens du 18ème siècle à cause desquels les passeports de ‘race blanche’ américains sont tous actuellement estampillés caucasiens (2).

Bref, les ‘Chéchènes’ (ancienne orthographe), avant d’habiter la capitale moderne de Grosny, viendraient en fait du village de Chechen-Aul (Chéchénia), à une centaine de kilomètres de la mer Caspienne, d’où ils résistent depuis des siècles aux Romains, aux Mongols et aux Russes, plus quelques voisins belliqueux depuis le 20ème siècle. Le nom du pays (et donc de ses habitants) serait donc un toponyme, un nom de lieu qui définit la région, soit une ‘déformation’ du mot Caucase, tout simplement.

En faisant alterner les sons ‘ch’ (chuinté) et sa prononciation grecque en ‘k’ (comme dans chaos), le passage de l’un à l’autre est facile, surtout quand le terme est récupéré par d’autres cultures (en général occidentales) qui le conforment à leurs habitudes linguistiques…Vous allez me dire, mais alors, que signifie finalement ‘Caucase’ (et vous auriez raison, même si je vous trouve un peu insistants)?

Vous savez quoi? Votre dictionnaire favori vous confirme sans plus de précisions que l’adjectif français vient du latin ‘caucasus’ (merci), lequel découle du grec ‘kaukasos’, qui qualifie…la chaine de montagnes entre le Pont-Euxin et la mer Caspienne (nôôôn?). Et pour le reste, débrouillez vous avez la mythologie, qui imagine un rapport sonore avec quelque chose de ‘mauvais’ (kakos, en grec), autrement dit le fantasme d’une zone (déjà) maudite au temps de Zeus puisque c’est là qu’il avait fait enchainer le traitre Prométhée, coupable d’avoir apporté le feu aux hommes.

Moralité, «on sait pas trop, quoâ» (comme dit le passant ordinaire du micro-trottoir télévisé); en tous cas, que ce soit aussi bien sous la rude forme ‘caucase’ que très sonore ‘tchéchène’, voilà qui n’en a pas fini de sonner à nos oreilles comme une Histoire qui éternue à travers les siècles. Et probablement étymologiquement.

(1) La seule à s’appeler ‘Géorgie’ (d’après le grec ‘gêorgios, l’homme qui travaille la terre, l’agriculteur) au contraire de l’Etat nord-américain qu’on doit prononcer ‘Georgie’ comme Georges (en l’honneur justement du roi Georges II de Grande-Bretagne, au 18ème siècle)

(2) Les autres humains étant la race jaune (les populations malaisiennes), la race marron (les tribus éthiopiennes), la race noire (no comment) et la race des peaux…rouges (idem). Simple, mais surtout simpliste!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>