Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

timbre

timbre

Nom: timbre, prénom: poste, puisqu’il est quasiment indispensable de préciser son utilisation, sinon on peut confondre avec les anciens tests cutanés tuberculiniques ou, selon qu’il est clair ou sombre, la personnalité vocale d’une voix. Or, aujourd’hui, il est bien question du petit carré de papier dentelé et destiné à affranchir votre courrier (si vous écrivez encore à la main), dont la hausse spectaculaire du prix portera la taxe postale à des niveaux jamais atteints. L’information a fait grand bruit forcément, car si l’objet est banal, son sens actuel n’a rien à voir avec un élément de collection. Essayez de trouver, avant de cliquer sur la suite; vous allez voir, ce n’est pas si facile…

Le timbre vient de l’Antiquité, qui ne connaissait pas beaucoup de bureaux de poste mais plutôt des bergeries ou des étables. C’est en effet à partir de la peau de bouc ou de boeuf que l’on découpait les ‘tumpanon’, mot grec dont la lettre ‘p’, placée derrière un ‘m’, va devenir plus sonore pour donner un ‘tumbanon’ d’où bien sûr notre mot ‘tambour’, mais également le…timbre. En effet, le timbre désigne alors le plus souvent un tambourin, dont la peau (de chèvre) tendue donne le son ‘tumb, tumb, tumb, tumb’, rythme primaire précurseur de la techno contemporaine (et, accessoirement, de la 5ème symphonie de Beethoven).

Alors, forcément, le bruit que délivre ce tambour va s’appeler le ‘timbre’, c’est-à-dire, à l’origine, la couleur du son que l’on va tirer de l’instrument. Pendant des siècles, le mot est donc réservé uniquement à des phénomènes sonores: au 12ème siècle, le timbre a d’ailleurs encore sa forme grecque, puisqu’à côté du mot ‘vulgaire’ (timbre), a subsisté la version savante, directement décalquée sur le terme originel: en effet, ‘tumpanon’ a également donné ‘tympan’ (1), autre nom donné à une peau qui vibre quand elle est frappée par des fréquences, dont la membrane que vous avez au fond de l’oreille: même principe que la peau de chèvre du tambour!

Deux siècles plus tard, se développe un ‘tympan’ qui a un timbre très sonore, puisqu’il s’agit d’une cloche sans battant (celle que l’on frappe avec un marteau, de l’extérieur, comme dans les carillons); c’est de cette époque que date l’expertise et la classification musicales des différentes teintes sonores dégagées par les vibrations du métal, que l’on appliquera, par comparaison, aux qualités des cordes vocales humaines…C’est aussi à ce moment que naît un instrument qui fait ‘boum’, comme un coup de poing sur un tambour, mais cette fois il s’agit d’une marque d’armoirie, que l’on défonce à l’aide d’un sceau appelé ‘timbre d’appartenance’: et voilà comment, grâce à cette comparaison sonore, on passe de la marque musicale au…tampon (tympan!) visuel.

Ce n’est qu’au début du 18ème siècle que le ‘timbre’ deviendra le terme générique donné à un morceau de papier indispensable pour marquer un acte officiel et lui donner de la valeur (sur une quittance de loyer, par exemple). Encore quelques décennies, et naitra le ‘timbre-poste’, définitivement adopté par décret en août 1848, dans un roulement de tambours qui ont dû agresser quelques tympans mal timbrés.

Car maintenant, vous comprendrez aisément pourquoi certains de nos contemporains sont ‘timbrés’: ce n’est pas parce qu’ils se sont collé une Marianne sur le front, mais tout simplement parce que la tradition populaire disait que, si des gens raisonnaient bizarrement, c’est qu’ils…résonnaient mal, comme si leur cloche (interne) vibrait faussement, tel un carillon cassé; la preuve, c’est que, comme lui, ils sont…fêlés! Finalement, depuis le banc des bergers grecs jusqu’au comptoir de votre bureau de quartier, le timbre a fait beaucoup de chemin depuis son invention. Y compris grâce à la Poste.

(1) Au passage, comme signalé plusieurs fois dans ces chroniques, voilà bien la preuve que notre lettre ‘y’ est un ‘u’ et non un ‘i’ grec! (tout comme le mot ‘ugeia’ a donne hygiène; ‘usteros’ a donné hystérique; le préfixe ‘uper’ a donné ‘hyper’, etc…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de timbre

  1. Merci pour cet affranchissement envers La Poste…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>