Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Rothschild (Philippine de)

Rothschild

Disparition passée quasi-inaperçue de l’une des héritières de l’empire Rothschild, propriétaire de châteaux mondialement réputés dans le vignoble bordelais, et néanmoins…ex-comédienne (elle fut sociétaire de la Comédie-Française!) sous le pseudo de Philippine Pascal. Fausse ingénue (au théâtre) mais vraie Baronne (dans le Médoc), elle porte un patronyme synonyme de richesse et de luxe dans d’innombrables domaines, dont celui du vin. Rouge, forcément…

Rothschild n’est pas, comme un certain nombre de noms déjà signalés sur ce site, qu’«un nom juif», même si le (très touffu) arbre généalogique de la famille ne laisse aucun doute sur l’origine des principaux ascendants de notre baronne. D’un point de vue strictement étymologique, les deux racines qui composent le mot sont très clairement de provenance germanique: roth + schild; l’une et l’autre de ces syllabes sont d’ailleurs restées dans diverses langues ou parlers, dont l’allemand bien sûr ou l’alsacien pour ce qui concerne le territoire politiquement ‘français’ (mais géographiquement saxon).

Car, du flamand à l’anglais en passant par l’allemand et l’italien, rot, rote, rott, roth, rothe, rode, rood, rosso ou..red ont tous pour sonorité initiale commune ce qui donnera ‘rouge’ en français teinté de latin. La racine initiale ‘rubor’ conservera le ‘u’ dans tout ce qui est rouge, dont la maladie à petits boutons (la rubéole), la rivière entre l’Italie et la France (le Rubicon), la mer érythréenne que les Romains appelaient ‘Mer Rouge’, ou évidemment la pierre de même couleur, le rubis…Du coup, les Roth ont souvent été le surnom de gens qui avaient de quoi rougir, soit parce qu’on se moquait d’eux en raison d’un abus de boisson (les visages au teint rubicon), soit pire encore, parce qu’ils avaient les cheveux rouges, caractéristique non seulement des premiers envahisseurs normands mais surtout symbole désigné comme diabolique par la mythologie chrétienne (la Bible dit que Judas était roux), et qui coûta la vie à de nombreux ‘Poil de Carotte’ au cours des siècles.

Essayons maintenant d’accorder ce ton voyant à quelques objets. Parmi les composés les plus connus, les voisins d’une rivière sans retour peut-être autrefois rougie par le sang des combattants, les Roth(en)bach (littéralement: ruisseau rouge); ou bien les habitants d’une ‘montagne rouge’ (comprenez: exposée au coucher du soleil), les Roth(en)berg…Quant aux Rothschild, il faut bien faire attention à la coupe qui fait basculer le ‘s’ du côté ‘child’ (rien à voir avec les enfants, en anglais), car ce ‘schi(e)ld’ a évidemment un rapport avec un bouclier (shield), ou, plus exactement avec un écu, forme de base que l’on ‘agrandira’ pour en faire le panneau de défense des chevaliers. A la base de l’écu (si j’ose dire), il y a un simple sens d’information à l’intention de celui qui est forcé de le regarder, puisqu’il est porté en avant: l’histoire -symbolisée- de la famille, via des objets, des animaux, des couleurs et des mots (la devise); tel est le rôle de ce que l’on appelle l’héraldique (si, si, avec un bon dico, on arrive à comprendre quelque chose).

A l’origine donc, il s’agit d’une simple ‘marque’, un signe qui indique ici le métier du propriétaire d’une maison qui arbore ce panneau, tradition encore vivace dans les régions ‘de l’Est’ sous des formes différentes. Et le plus souvent, cet écu rouge est l’indication d’une…boucherie, dont on comprend aisément le transfert de sens entre la couleur de la viande et celle de l’emblème.

Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut croire que le fleuron des Rothschild, qui s’appelle…Mouton, a un rapport avec ce détail des temps lointains. Beaucoup de ceux qui connaissent le célèbre cru (sans pouvoir forcément le déguster) sont d’ailleurs persuadés que les châtelains historiques faisaient de l’élevage d’ovins, d’où le nom, ce qui confirme en outre qu’ils ne sont jamais allés marcher dans les terres du Médoc…Le mot vient, en fait, du vieux-français ‘mothon’, terme topographique qui désigne une ‘motte’, comme on dira à l’Académie, c’est à dire une hauteur ou une butte sur lesquelles on construisait en général une place-forte ou un début de château (dit, plus tard, Lamothe!); ce qui est exactement le cas du corps de bâtiment initial. Voilà qui plaçait déjà la baronne au-dessus des autres. Y compris étymologiquement.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

5 commentaires au sujet de Rothschild (Philippine de)

  1. Il y a bien des moutons dans le médoc, sinon comment feraient-ils pour nous fournir l’agneau de Pauillac ?
    Grace à vous je pourrai briller à table si on me sert du Mouton Rothschild. (Ce qui n’est pas encore arrivé).

  2. Bonjour, et merci de votre message.

    Le clin d’oeil (imprécis, je vous l’accorde) sur les moutons concernait évidemment la surface de terrain proprement ‘viticole’ (au prix du terrain!).
    Par ailleurs (est-ce la raison ultime?), l’Agneau de Pauillac est un ‘élevage de bergerie’ (il ne sort pas de l’étable), ce qui laisse la place aux ceps de vigne…

    Merci à nouveau de votre lecture attentive et de votre fidélité.
    Cordialement,
    Dominique

  3. Vous avez raison, pour s’être promoner dans les parages, les seuls moutons que l’ont voit ce sont ceux qui sont dans le ciel (les nuages) ou bien sous les lits (les poussières).

  4. Que peut on dire sur les raisons de choix du nom de scène ( Pascal ) de Philippine de Rothschild ? La Pâque Juive? L’agneau ? Le billet de 500 Francs? L’unité de pression ? Ou bien tout simplement un être cher portant ce prénom ?

  5. Peut-être une allusion de ‘pascal’ (l’agneau) au mouton (Rotschild)? Allez savoir! Petit coup de fil à un membre de la famille: vous avez le choix, dans l’annuaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>