Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Takieddine (Ziad)

…et peut-être pas la dernière, si l’on en juge d’après les déclarations récurrentes et néanmoins contradictoires du « sulfureux homme d’affaires libanais » au sujet d’un supposé financement libyen de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007. Voilà qui fait monter la pression sans doute (au moins pour certains, juges ou prévenus); or, là encore, il y a presque comme un clin d’oeil étymologique dans le patronyme du monsieur!

Difficile de simplifier en évoquant le caractère ‘arabe’ du répertoire de ce nom, tant il faudrait commencer par distinguer les mots d’origine spécifiquement et historiquement maghrébine, turque, voire kurde; tenons-nous en au vocabulaire ‘moyen-oriental’ en l’occurence, avec un ‘taki-eddine’ recollé pour constituer un surnom très évocateur.

‘Taki’ (takhi, pour essayer de s’approcher un peu plus de la prononciation initiale), exprime une idée de crainte; pas forcément de peur au sens de terreur, mais plus symboliquement d’un respect craintif mêlé d’adoration ou d’une appréhension devant la (juste, en principe) colère d’une autorité supérieure…Rien de vraiment ‘physique’ donc dans ce sentiment, qui s’approche assez de ce que le théâtre classique français illustrait en mettant en scène des héros qui ‘craignaient la colère de Dieu’, par exemple.

A défaut d’un dieu (quel qu’il soit), il faut même ici parler plus largement de ‘religion’, puisque la seconde partie du mot, ‘eddine’ représente exactement cette notion. C’est la racine que l’on retrouve en composition dans de nombreux noms mythiques, tels que Ala-(e)ddine (Aladin, en littérature), Sala-(e)ddine (Saladin, en Histoire) ou Zine-(e)ddine (en football*)…

Et, comme d’habitude, un (autre) petit coup d’oeil sur ce qui lui sert de ‘prénom’ n’est pas à écarter, surtout que le ‘ziad’ (zayda) évoque quelque chose qui s’élève, ou qui gagne en importance. Psychologiquement, ou symboliquement, l’idée peut s’appliquer à une accroissement (de richesse spirituelle), une augmentation (de chances de réussite) ou une amélioration (de telle ou telle situation).

Bref, un ‘bonus augmentatif’ – comme on pourrait dire en linguistique – qui s’appliquerait à une approche ou à un niveau plus élevé de vérité; à moins que ce ne soit une plus grande tension dans la crainte d’une révélation judiciaire? Etymologiquement bien sûr. 

(*) voir beaucoup d’autres détails l’article à lui consacré (janvier2016)


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.